Atelier résidentiel d’été

Chaque année, une rencontre de 3 jours est proposée sur un thème.

Atelier d’été 2022

L’atelier d’été 2022 se déroulera du 8 au 10 juillet 2022.

Thème à préciser

Lieu : La Source
Les grandes Faugères
Le Haut
07290 Satillieu


Thèmes des ateliers précédents

Été 2021. Amour
De la fin d’un rêve
à la floraison de la rencontre

De la fin d’un rêve à la floraison de la rencontre
Amour passionnel, fraternel, romantique, filial,
amitié, compassion…
L’amour se conjugue au singulier-pluriel,
du plus infantile au plus noble,
du plus pulsionnel au plus éveillé…
Bien souvent au passé composé, au présent recomposé.
Parfois au futur antérieur, voir postérieur !

Au fond, en moi, qui aime ? Et comment j’aime ?
Et que représente cet autre que j’aime
et dont je désire être aimé ?

Cet atelier est un voyage de vérité avec soi-même.
Un face à face avec nos différentes manières d’aimer.
Une porte pour éclairer nos rêves, nos projections,
prendre une certaine distance avec les contrées mentales
et comportementales dont nous sommes la plupart du temps captifs.
Et, sous ces filtres aveuglants, reconnaître l‘Être d’amour
que nous sommes.

Pour nous accompagner dans ce voyage de l’amour – demande à l’amour – offrande, nous cheminerons avec la parole, le souffle, le jeu,la méditation, le rêve éveillé…

Été 2019… Ce jour, un ouvrage de Cocréation

Ce jour, un ouvrage de co-création,
Tel le fil de chaîne sur le métier à tisser,
ce jour attend que nous lui donnions formes et couleurs.

Ce jour, cet espace-temps,
une occasion de renouer le lien sacré avec la vie
qui s’offre à nous, avec ses ombres et ses lumières.

Retisser le lien sacré avec notre élan vital,
notre cœur profond,
mais aussi avec l’autre et avec la nature,
gardienne de notre planète.

Une réorientation essentielle,
Tel le petit colibri, apportant sa goutte d eau pour éteindre la forêt,
sortir de nos petits emprisonnements, de notre passivité …
Et, faire de nos découvertes, de nos failles, de nos joies
comme de nos épreuves, une force créatrice.

Pas à pas, devenir peintre, jardinier, poète de notre vie …
Et, par la même, coopérer, à notre mesure, à la beauté du monde !

Une invitation à l’audace et au réenchantement !

Été 2018 … L’or de l’ordinaire

Happés par les contraintes et les routines,
nous nous retrouvons bien souvent,
errants dans les couloirs de l’habitude et de l’automatisme.
Oublieux du précieux de la Vie.

Parfois, le voile se déchire.
Une lumière,
Un émerveillement,
Un inattendu,
Une césure…

Nous nous éveillons.
Nous voici revivifiés,
traversés par la confiance,
Portés par la joie d’être en vie, d’être reliés.

Tout respire
Tout palpite
Tout devient pépite

Été 2017 … De la soif à la Source … Manques et plénitude

Tapis dans l’ombre, rôde le manque.
Dehors ses enfants jouent.
Ils s’appellent insatisfaction, frustration, peur, amertume, jalousie…
Ils jouent à la marelle,
sans jamais atteindre le ciel.
Le ciel, pourtant si proche, si clair.
Le ciel du contentement avec ce qui est.

Apprenti de la re-création,
Viens éclairer l’ombre,
Apprivoiser le manque et ses enfants tristes,
Viens goûter à l’appel de la marelle !

Été 2016 … Petites morts pour vie pleine

Les arbres, dans leurs mutations saisonnières,
nous rappellent à nos saisons intérieures,
Nous aussi avons des hivers à traverser,
des dépouillements à aimer,
pour renaître à la joie du printemps et de la floraison.

Certains évènements, certains passages,
mais aussi certaines prises de conscience
nous demandent de lâcher prise, parfois même de renoncer.
La perte d’un être cher,
la fin d’une relation d’un travail, d’une étape,
la maladie, le vieillissement …
Autant de seuils
autant d’occasions d’initiation
autant d’invitations à grandir.

Clore pour éclore !

Été 2015 … Mais où est passée ma couronne ? De la loyauté scénarique à la royauté intérieure

Enfant, chacun d’entre nous a imaginé l’histoire de sa vie.
Depuis, nous continuons à peaufiner ce scénario enfoui dans notre inconscient.
Ainsi, nous obéissons de manière automatique à ce chemin tout tracé,
fait de répétitions, de croyances, de fatalité.
Nous rabâchons le même refrain…Pourtant une soif, un murmure, un appel se glissent parfois,
comme un brin d’herbe inattendu dans la froideur d’un mur.
L’intuition que nous sommes attendus ailleurs…

La royauté intérieure commence dans l’écoute de ce Désir,
Du plus profond de notre cœur, nous aspirons à l’accomplissement de notre potentiel.
Nous aspirons à la liberté d’être pleinement qui nous sommes vraiment.

Cette souveraineté est à inventer au cœur même de notre quotidien.
Une seconde naissance tissée de conscience, d’amour et de dignité.